50e anniversaire ONM

Exposition du cinquantenaire de l’Ordre national du Mérite

L’exposition préparée par les sections 71 et 21 réunies a été très appréciée. Elle a bénéficié d’une très bonne « couverture » du Bien public qui a publié le dossier de presse le 31 août, un entretien avec Geneviève Del Toso, membre de notre Comité, le 2 septembre, le compte-rendu de l’inauguration le 7 septembre et enfin un entretien avec notre compagnon beaunois Bruno Liégeon le 12 septembre. Sa présentation dans le hall de la Maison des associations de Dijon assurait le passage de nombreuses personnes dont beaucoup ont regardé les panneaux, posé des questions aux compagnons qui se sont bien relayés pour tenir des permanences. Lors de l’inauguration, le 2 septembre, en présence de M. Alain Houpert, sénateur de la Côte-d’Or, de M. Gérard Laborier, président de la Société des membres de la Légion d’honneur et de Mme Joëlle Arnoult, vice-présidente de la section de Saône-et-Loire, M. Alain Millot, premier adjoint au maire de Dijon et notre Compagnon, a souligné la pertinence des principes fondateurs de l’Ordre national du Mérite, en particulier l’accessibilité à toutes les catégories socioprofessionnelles et l’engagement de la section côte-d’orienne ; celle-ci en effet s’est associée dès son annonce à la fondation Un Avenir ensemble en parrainant quatre jeunes lycéens et a relancé cette année son prix du civisme pour la jeunesse.

Remise du Prix du Civisme pour la Jeunesse 2013

Mardi 24 septembre, M. Pascal Mailhos, Préfet de la région Bourgogne et Préfet de la Côte-d’Or, a remis le Prix du Civisme pour la Jeunesse 2013 au cours d’une réception organisée par ses services. Les lauréats et les candidats, leurs parents, les professeurs, les proviseurs, une classe de seconde de Carnot, les filleuls et filleules d’un Avenir ensemble, les membres de notre Comité et de la Commission Civisme avaient été invités. Madame Evelyne Greusard, directrice des services de l’Education nationale, dont le soutien a été essentiel au redémarrage de notre action, M. Jehan Contesse, inspecteur d’Académie, dont les conseils ont été précieux, et M. Vincent Delatte, président de la Caisse régionale du Crédit agricole Champagne-Bourgogne, dont le mécénat nous a permis de doter plus largement notre Prix, étaient présents. La moitié des panneaux de l’exposition réalisée par la section de Saône-et-Loire (présentée à la Maison des associations durant la première semaine de septembre) et les trois panneaux de la Côte-d’Or avaient été accrochés dans le hall de la Préfecture. Le Président Yves Japiot en a fait un bref commentaire avant la cérémonie qui a commencé ensuite par son allocution : il a proposé aux lycéens une clé 4 G : générosité, ouverture aux autres ; gratuité, c’est-à-dire désintéressement ; comportement de gentleman, qui signale un vrai savoir-vivre ; et grandeur, élévation de l’âme pour une bonne influence sur les autres. M.Mailhos a improvisé sur 3 points : le mérite, un “plus” qui se remarque et qui est distingué ; le civisme, le comportement du bon citoyen dans sa collectivité ; la remise de prix, qui récompense ceux et celles qui ont fait “plus” et incite les autres à faire de même : se dépasser pour grandir. Les lauréats ont enfin reçu leurs récompenses : diplômes, chèques de 100 € du Crédit agricole et cartes-cadeaux de 50 € offerts par la section de Côte-d’Or.

Un reportage a été diffusé le soir au Journal télévisé régional FR3 Bourgogne – Franche-Comté (bourgogne.france3.fr/emissions/jt-1920-bourgogne, caler à 13 mn 45) ; le Bien public a publié un article d‘une page entière « Civisme, essais de définition » / Léonie Place le lundi 26 et son compte rendu a paru samedi dernier. Des photographies seront insérées dès que reçues dans la galerie de la page 21 du site ANM ONM.

Nous avons été très heureux de cette réunion et en savons grand gré à M. le Préfet Mailhos qui a bousculé son agenda pour lui trouver une place : on n’a pas tous les ans 50 ans ! et suivi toute la préparation. Dans quelques jours, la Commission du Civisme fera le bilan de l’action 2012-2013 et engagera celle pour 2013-2014.

Conférence : l’ONM, 50 ans de chevalerie républicaine

Dijon, salle Henry-Berger, 28 novembre

Comment peut-on au 21e siècle être citoyen et chevalier ? Notre Compagnon Stéphane Kotovchikhine, lauréat du Prix du civisme Côte-d’Or en 1983 et parrain d’ Un Avenir ensemble , a donné sa réponse à cette bonne question. Maître de conférences en histoire du droit à l’Université de Bourgogne, il a naturellement commencé par un rappel des premiers ordres honorifiques fondés à partir du 17e s. par les Etats européens et inspirés des ordres de chevalerie du Moyen Âge afin de récompenser les services rendus. Pour la France d’Ancien régime, retenons deux points : Louis XIV « démocratise » l’Ordre de Saint-Louis (1693), qu’il ouvre aux roturiers ; Louis XV introduit la notion de « mérite » en créant le Mérite militaire (1759) et sécularise l’institution en admettant des protestants.

Notre Compagnon passa ensuite en revue les régimes, les suppressions et créations successifs pour atteindre la plaidoirie du général Georges Catroux, grand chancelier de la Légion d’honneur, de respecter « la hiérarchie des mérites » mise à mal par la multiplication effrénée des récompenses sous les 3e et 4e Républiques, et la déclaration fondatrice du général de Gaulle : « Désormais, nous aurons deux ordres, l’un rouge, l’autre bleu, aux couleurs de notre drapeau. » Enfin, il développa les valeurs de notre Ordre, et les actions de ses membres, chevaliers républicains, tout particulièrement pour le civisme et de la citoyenneté.


Président(e) de la section

M. Yves JAPIOT